Aller au contenu Aller à la navigation

Publié le 07/09/2010

Eric Perrot - Profession : Clairvoyant

Eric Perrot - Profession : Clairvoyant

Nom : Perrot. Prénom : Eric. Profession : clairvoyant. Lieu de consultation: partage son temps entre la France et la Belgique.

Signes distinctifs: un professionnel conscient de ses devoirs et de ses responsabilités dans un domaine d'activité qui souffre d'un problème d'image de marque. " La clairvoyance présentée comme un divertissement fait beaucoup sourire aujourd'hui " explique-t-il.

Seulement lorsque ses intuitions et ses visions contribuent à faire avancer des enquêtes judiciaires, il ne peut entrer dans le jeu de ceux qui jouent la comédie. Entretien avec l'auteur du livre, ''Profession clairvoyant'', aux éditions Lattès.

Il est assez courant qu'un auteur raconte sa vie dans son livre: or vous, vous n'êtes pas entré dans les détails de votre enfance, ni de votre jeunesse . Peu de choses sur votre vie intime finalement. Est-ce voulu ?

Eric Perrot : J'ai d'abord souhaité présenter cette profession qui est la mienne avec honnêteté. Cette activité souffre de quoi aujourd'hui ? de crédibilité. On confond le spectacle avec l'histoire des hommes et des femmes qui ont étudié, transmis des savoirs au cours des années; ce sont des shows. Il n'y a pas beaucoup de concret. Rien n'est vraiment défendu.

Lorsque l'on m'a proposé d'écrire ce livre je n'ai pas hésité : écrire c'est s'engager et puis, pour répondre à votre question, je n'aime pas cette idée d'aller raconter tous ces malheurs d'enfance où l'on se répand pendant des pages et des pages sur sa vie. Est-ce là ce qu'attendent les personnes aujourd'hui ? Est-ce cela qui va faire de vous un praticien honnête ?

( Ndlr : Sillonnant la France et la Belgique depuis plusieurs années, Eric Perrot a eu l'occasion de croiser de nombreux confrères)

Dans ce métier, il existe aussi beaucoup de narcissisme et d'excentricité.

Extrait  : " Je fais partie d'une longue lignée, les clairvoyants existent depuis toujours et portent des noms différents selon les cultures et les époques; ils furent nommés aussi bien prophètes, devins que sorciers (...) j'ai beaucoup travaillé entre 11 ans et 18 ans en utilisant des supports ( oracle, tarot, etc...) pour mes amis et mes connaissances, ainsi que pour certains de mes professeurs lors des pauses. Ils me posaient des questions sur leur vie; je leur répondais (... ...) Dès 18 ans j'ai commencé à me passer de supports, car cela me limitait dans mes évolutions. Je les ai définitivement supprimés à 23 ans".

Vous présentez l'intuition comme une des caractéristiques majeures de la profession. Est-ce elle qui va faire la différence entre un clairvoyant et un voyant ?

Eric Perrot : J'ai tenu à expliquer la différence entre voyant et clairvoyant pour laquelle je précise effectivement qu'il ne s'agit pas que d'une question de vocabulaire, mais davantage de capacités et aussi un état d'esprit, une ligne de conduite à tenir envers les consultants.

En ce qui concerne mon intuition, elle fonctionne un peu comme un animal, je me fie à mon propre instinct.

Est-ce à dire aussi qu'un voyant qui ne voit rien est un imposteur ? 

Eric Perrot : Je ne dirai pas cela; chacun est libre de choisir son chemin d'ombre ou de lumière que ce soit un consultant ou un praticien dont les honoraires sont parfois exorbitants d'ailleurs.

La clairvoyance est avant tout une aventure humaine au service de l'humain. Je rappelle qu'être clairvoyant consiste à transmettre des visions, et au-delà de la communication de ces visions, chacun reste libre d'en tenir compte ou pas.

Vous écrivez que prédire est la fonction même du clairvoyant. La question que se posent toujours les personnes, c'est l'efficacité dans les résultats obtenus ? 

J'ai connu des échecs et quand il m'arrive de ne rien voir, j'arrête la consultation; mais si votre question est de savoir à quel taux, j'estime ma réussite, je répondrai 85 %.

Extrait : " Mon métier de clairvoyant présente une constante : ramener les gens à la raison. Ce n'est pas seulement faire de la prévention : parfois la personne a des habitudes de vie bien ancrées et qui lui nuisent. Même si je ne travaille pas clairement dans une optique thérapeutique, les visions que je transmets ont un effet sur le bien-être de ceux qui me consultent ".

Les demandes très spécifiques des consultants vont du mal-être aux erreurs dans les parcours de vie qui peuvent créer de la souffrance. Qu'est-ce qui vous différencie de la profession de psychothérapeute finalement ?

Eric Perrot : Dans le domaine de la thérapie, il faut parfois remettre les personnes à la raison comme je l'explique; la dépression par exemple est un blocage dans la vie, il faut aider à ce que les personnes redécouvrent leur propre écoute.

Justement quelle est votre plus-value par rapport à une démarche psy ? 

Eric Perrot :  Il ne faut pas s'égarer pour rien dans les consultations. Des problèmes peuvent se régler en trois mois. Un voyant est celui qui voit, qui descelle des choses; c'est pour cela qu'on le consulte.

Extrait : " Le psychothérapeute aide la personne qui le consulte à se raconter sa propre histoire différemment. Il aide ainsi le consultant à donner un autre sens aux événements et à se reconquérir. Le clairvoyant, lui, a la faculté de fournir des éléments du passé vérifiables, que la personne peut même d'ailleurs ignorer. Le clairvoyant va permettre à la personne de comprendre ce qui a pu la blesser dans son histoire, ses blocages, et, par la même, l'aider à appréhender son histoire différemment. C'est un processus similaire à ceux que l'on trouve en psychothérapie ".

Eric Perrot, clairvoyant, participe en Belgique à de nombreuses émissions de radio et a prêté ses dons pour des enquêtes de gendarmerie. Son premier ouvrage ''Profession Clairvoyant'' (éditions Lattès) est écrit avec la collaboration de Lionelle Heinen, diplomée universitaire en psychologie.

Vous expliquez clairement que vos capacités extra-sensorielles viennent de vos ancêtres, mais vous possédez également des capacités de guérison. Pouvons-nous parler de ce sujet.

Eric Perrot : J'ai présenté des études menées par des scientifiques et j'ai relaté aussi mes propres expériences auprès de personnes souffrantes, c'est vrai

A la lecture de votre livre, on comprend bien que vous avez confronté vos aptitudes au pragmatisme de la science

Eric Perrot : Les découvertes scientifiques faites depuis plusieurs siècles démontrent que les phénomènes extrasensoriels font partie du potentiel de tout être humain.

L'existence d'un sixième sens a été établie par de nombreux chercheurs, dites-vous aussi ? 

Eric Perrot : Des chercheurs l'ont reconnu comme je l'explique effectivement.

Et en ce qui concerne les maladies, ce travail que vous faites avec les mains ? 

Eric Perrot : Je ne magnétise que les personnes pour lesquelles je sais que je peux obtenir des résultats positifs, à la suite d'une première consultation. Ma méthode n'a jamais fondamentalement changé.

Je fais circuler mes mains à 20 cm, 30 cm au dessus du corps, comme les magnétiseurs l'ont fait de tout temps. J'utilise ma baguette de cristaux, les cristaux eux-mêmes et le pendule.

Extrait : Les scientifiques sont soucieux d'écarter le charlatanisme, ce qui est à leur honneur. Malheureusement, en niant l'existence des recherches faites sur les perceptions extrasensorielles, ils laissent le champ libre à la fumisterie... ... le grand public n'a que peu d'éléments objectifs pour faire la distinction entre un véritable clairvoyant et un escroc...... ... ne pas prendre position c'est risquer de laisser libre cours à tous les excès ".

(Ndlr : D'où vient ce malaise à parler d'un sujet comme la clairvoyance ? s'est interrogé Eric Perrot dans son livre. " En ce qui me concerne je ne mettrai pas en spectacle ma clairvoyance parce que son but est d'aider les autres dans leur vie. Qu'ils gagnent en objectivité pour continuer leur route ou qu'ils trouvent simplement la sérénité, pour tous, c'est une remise en question. Et c'est cette remise en question qui fait que la reconnaissance publique des capacités de la clairvoyance a posé problème à de nombreuses époques de l'histoire".)

On pourrait dire que votre livre bouscule les préjugés, mais ce serait un peu facile, surtout lorsque vous évoquez - ce qui est rare - les expériences judiciaires auxquelles vous avez apporté votre contribution.

Eric Perrot : Je dois préciser que je n'ai parlé que de celles qu'on m'a autorisé à mentionner, les autres restants confidentiels. ( Ndlr : Rappelons que sous la direction des magistrats, les gendarmes et les policiers ont la charge de rassembler les preuves et de rechercher les auteurs des crimes et des délits. Il peut arriver qu'ils fassent appel à des praticiens, un contexte rare comme l'évoque Eric Perrot dans son livre )

Ce sont des affaires qui ont été importantes pour moi, non seulement par rapport aux informations que j'ai pu donner issues de mes visions, mais qui m'ont également touché à plusieurs titres.

On ne peut apporter sa contribution, surtout sur des affaires d'homicides, et être associé à des enquêtes judiciaires, sans avoir été contrôlé ? 

Eric Perrot : Oui, j'ai du démontrer mes capacités.

Ndlr : Les témoignages de professionnels et de particuliers collectés sur des sujets variés donnent au livre une dimension très concrète. Chaque sujet, chaque thème traité est une analyse exhaustive, dépassionnée, emprunte d'une profonde honnêteté dont on ne saurait dire si elle est davantage d'ordre intellectuelle que morale. Sans doute les deux.

Vous présentez également toute une série de prédictions sur la prochaine décennie. Certes, ce n'est pas l'essentiel de votre livre mais elles sont là.

Eric Perrot : Il faut bien différencier les prédictions qui sont des révélations inéluctables et les prémonitions qui sont des perceptions donnant une connaissance des événements futurs évitables.

Vous dites qu'il ne faut pas inquiéter inutilement, et que l'angoisse n'apporte rien de bon et pourtant vos prédictions ne sont par réjouissantes, je pense à la reprise des attentats que vous prédisez pour 2010 -2011 en Europe ? 

Eric Perrot : S'agissant d'événements climatiques, comme celle de 2013 dans un pays d'Asie, où la Chine sera encore touchée par des tremblements de terre, j'indique ces prédictions dans l'espoir que certaines puissent épargner des vies. Mais on peut penser qu'elles peuvent être aussi utiles pour un mieux vivre dans l'avenir, comme la réussite de la sécurité sociale aux Etats-Unis ou le SMIC qui d'ici 2014, aura atteint un niveau de 1 400 euros/1 500 euros (...)

Vous savez, on accumule tant de rancœur et de frustration aujourd'hui, on assume tant d'injustices, on traîne les pieds pour tout, il faudra passer par d'autres étapes.

Vous êtes aussi l'une des rares personnes, semble-t-il, a insister sur ce que l'on pourrait appeler le maintien, d'ailleurs vous vous présentez souvent en costume. Terminons sur ce point si vous le voulez bien.

Eric Perrot : C'est vrai, je suis en costume, c'est une question de respect, d'harmonie envers moi-même et les autres, une exigence de la profession ; mais les exigences reposent aussi sur une vie saine, une très grande hygiène de vie. Il faut savoir se ressourcer, méditer, voire prier. Il faut aussi savoir gérer ses tensions personnelles et son ego. On n'a pas à interférer dans les choix des autres, dans leurs jugements.

Vous faites cas des erreurs de langages et, a contrario, tout ce qui peut véritablement aider le consultant dans une relation avec un clairvoyant; vous dénoncez les langages irrespectueux et alarmistes, ceux qui causent du tort, ceux qui résonnent comme des fatalités.

Eric Perrot : Oui tout ceci ne peut que nuire à la profession et aux consultants.

Le livre d'Eric Perrot n'embarque pas le lecteur dans un monde imaginaire, qui serait obscur ou magique; non, il entraîne le lecteur dans des expériences humaines où les explications concrètes sont présentées avec droiture, d'une façon carrée.

Carré comme l'est Eric Perrot dans ce qu'il dit et fait. Carré comme le polygone régulier à quatre côtés; carré comme son discours et son écriture : même longueur dans les phrases du livre, même mesure dans la façon de parler de son métier.

Eric Perrot est symétrique, régulier, constructif. Quant aux propos de son livre, ils sont à la fois consistants et transparents. Quelque chose qui s'apparenterait à un travail irréprochable, exécuté par une personne en qui l'on a confiance. Quelqu'un de droit.

Interviews et reportages sur besoindesavoir.com

Commentaires

Michelle Lhôrence
Michelle Lhôrence
Le 09-09-2010 à 00h10

Je découvre avec plaisir cette personne.car sa démarche est  sobre, cependant,  je réfute l'affirmation de Monsieur Eric Perrot qui écrit que prédire est la fonction MEME du clairvoyant ce qui est faux, c'est peut être le cas pour ce Monsieur mais pas pour tout le monde. 

 En effet,   l’usage de la clairvoyance pour beaucoup de gens représente les prédictions, ses autres applications dans des domaines non moins  importants sont ignorés. 

 Cette capacité médiumnique faculté d'obtenir des informations non perceptibles habituellement avec l'un des sens connus peut s'étendre dans des domaines telle que l'histoire pour différentes recherches, ainsi que d'autres secteurs. 

 Travaillant en clairvoyance notamment dans le cadre de recherches historiques, j'ai traité de ce sujet avec plaisir pour BDS, voici les liens.

http://www.besoindesavoir.com/article/article/id/270595
http://www.besoindesavoir.com/experts/expert/id/468235

 Michelle Lhôrence médium clairvoyante

EDNA-LYON
EDNA-LYON
Le 09-09-2010 à 11h49
Dans état modifié de conscience élevé, la clairvoyance s'exerce dans le temps. Que ce soit dans le passé ou dans l'avenir.

L'explication du phénomène nous échappe comme elle échappe à la science, cela ne veut pas dire que Prévoir et/ou prédire d'une manière déterminée n'est pas une réalité de la clairvoyance.

De nombreux théoriciens évoquent le rôle de l'Ego dans la faculté de prévoir. L'explication se trouve sans doute là.

capucine
capucine
Le 09-09-2010 à 13h30
Comment consulter Eric Perrot ? Pouvez-vous me donner son tel ? Merci d'avance
besoindesavoir-team
besoindesavoir-team
Le 09-09-2010 à 14h31

Bonjour Capucine,

Eric Perrot traite les demandes de consultations, par courriel dans la rubrique contact de son site : http://www.ericperrot.com/contact.php

Cordialement

 

 

Michelle Lhôrence
Michelle Lhôrence
Le 09-09-2010 à 17h24

Bonjour Edna

Peut être faites vous allusion à mon post je ne sais, au cas ou en précision je n'ai jamais dis que prévoir ou prédire d'une manièrev déterminée n'est pas une réalité de la clairvoyance, (bien que personnellement je fais une distinction entre clairvoyance et voyance) Je précise simplement que la définition est souvent restreinte dans la tête des gens, que la signification du terme clairvoyance et pour beaucoup de monde dans la plupart des cas  est celle de prévoir ou de prédire, ce qui est enitèrement faux comme je l'ai dis précédemment. Professionnellement je pratique la clairvoyance mais à d'autres types que celui de prédire. Je tenais à signaler ici suite à la phrase de Mr Perrot  (voir mon post précédent) pour les gens qui ne le savent pas que cette médiumnité englobe des applications assez vastes et qu'il est nécessaire de le souligner ici

 

Michelle Lhôrence
Michelle Lhôrence
Le 09-09-2010 à 17h26
Je précise aussi qu'en pratique je ne pense pas tout au moins personnellement qu'un niveau de conscience élevé pour obtenir des informations soit forcément nécessaire. Je parle bien entendu en fonction de mon expérience et ma façon de pratiquer, précision là aussi pour ne pas en faire une généralité

Ajouter un commentaire

Veuillez vous identifier pour commenter cet article (M'inscrire):


En publiant ce message, vous vous engagez à respecter la charte du forum besoindesavoir.com dont vous reconnaissez avoir pris connaissance. Le modérateur se réserve le droit de supprimer tout sujet ou message non conforme à la charte de publication du forum. Merci pour votre contribution !