Aller au contenu Aller à la navigation

Publié le 17/03/2011

La divination par les cauris

La divination par les cauris

À l’origine, les cauris (Cypraea moneta) étaient utilisés en guise de monnaie d'échange en Afrique de l’Ouest, avant de devenir un véritable support divinatoire. Peu connus en Europe, les cauris sont surtout utilisés sur le continent Africain et dans certains pays d'Amérique du Sud.

En Afrique, on considère que ces curieux coquillages permettent d'établir un lien avec certaines divinités ou avec les esprits des défunts. Chaque ethnie possède sa propre méthode d’initiation aux cauris

Les cauris : Mode d'emploi

La lecture des Cauries se fait à différents niveaux mais dans sa forme la plus simple, elle est à la portée de tous. Intéressons-nous à la méthode de tirage la plus répandue. Celle-ci permet au consultant d'obtenir une réponse à sa question par ''Oui'' ou ''Non''.

1/ Mélanger les cauris entre ses deux mains tout en formulant sa question.

2/Les cauris doivent passer de main en main, pour finir dans celle de droite.

3/Le praticien souffle ensuite dans sa main et jette les coquillages dans une zone circulaire qu’il a lui-même créée, cela peut être aussi bien un espace imaginaire, qu’un cercle tracé sur le sol.

Cauris ouvert - Jet de cauris - Cauris fermé

L'Interprétation des cauris

Une fois les quatre cauris répandus sur le sol, le praticien va alors déchiffrer les messages. Lors de l'interprétation, le praticien tiendra en compte le côté ouvert ou fermé de chaque cauris.

Elife : Deux cauris sont ouverts, deux sont fermés. Le ''Oui'' est catégorique, ce que le consultant a demandé est sur le point de se réaliser. il est  inutile de reposer une seconde fois la question.

Alafia : Les quatre cauris sont fermés. Le ''Oui'' répond à la  question posée mais le praticien doit réaliser un second jet pour garantir sa réponse. Un ''Alafia'', un ''Elife'', ou un Etawa aura valeur de confirmation dans le tirage.

Itagua : Trois cauris sont ouverts, l'un d'entre eux est fermé. La réponse est  ''Oui'' mais le parcours s'annonce jonché d'obstacles. Pour arriver à ses fins, le consultant va devoir redoubler de patience. Il devra apprendre ce que les autres ont déjà appris. En affinant ses connaissances, en maîtrisant ses émotions devant les difficultés, il obtiendra la réussite.

Okana sode : Trois cauris sont fermés, l'un d'entre eux est ouvert. Dans l'absolu,  le ''Non'' fait figure de réponse. La prudence est de mise devant tout type de projet. Pour espérer une réussite, le consultant va devoir revoir ses objectifs, s'entourer de garde-fous... Les risques sont omniprésents.

Oyekun : Les quatre cauris sont fermés, cette figure est synonyme de ''Non, absolu'', elle est très défavorable, toutes idées, projets, ou décisions, seront voués à l’échec.

Arts divinatoires sur besoindesavoir.com

Crédits photos©Emmanuel Bergère. Unclesam

Ajouter un commentaire

Veuillez vous identifier pour commenter cet article (M'inscrire):


En publiant ce message, vous vous engagez à respecter la charte du forum besoindesavoir.com dont vous reconnaissez avoir pris connaissance. Le modérateur se réserve le droit de supprimer tout sujet ou message non conforme à la charte de publication du forum. Merci pour votre contribution !