Aller au contenu Aller à la navigation

Publié le 12/01/2011

Haïti - Bienvenue à Zombieland

Haïti - Bienvenue à Zombieland

Les zombies occupent une place importante dans la culture pop depuis la sortie en 1968 du célèbre film d'horreur " la nuit des morts vivants" de George Romero.

Un film dans lequel ces créatures sont représentés par d'horribles cadavres aveugles et réanimés, ayant une faim de chair humaine chaude et tendre !

Comme tous les monstres de films, les zombies ne sont que le fruit d'une grande imagination et d'une pointe de fantaisie. Mais est-ce si sûr ?

Haïti, une île qui n'échappe à aucun démon

Il existe une autre sorte de zombie que beaucoup croient être réelle, en particulier celles et ceux qui pratiquent le Vaudou sur l'île d'Haïti : en effet, ces derniers croient qu'il y a des façons de transformer les gens en esclaves stupides après les avoir tués puis réanimés !

Tout comme dans les films d'horreur hollywoodiens, mais plus discrètement, les zombies hanteraient Haïti, en particulier depuis que l'île est plongée dans le chaos (cela fait un an déjà, jour pour jour,que le séisme a dévasté le pays entier).

Le Vaudou et les zombies

Le Voodoo (également appelé vodou, vaudou, ou vodoun ) est un système de croyance religieuse complexe commune en Haïti. Il remonte au XVIIe siècle, quand il a été créé par les esclaves d'Afrique occidentale qui occupaient ce qui est maintenant le Togo, le Bénin et le Nigeria.

C'est une combinaison des religions traditionnelles africaines et de la religion catholique romaine des premiers colons européens. Aujourd'hui, le Vaudou est pratiqué par plus de 60 millions de personnes à travers le monde.

Le Vaudou est souvent associé à la sorcellerie et au mal, mais il a plus de points communs avec le catholicisme romain qu'avec la magie noire. Les pratiquants du vaudou croient en un dieu suprême : Loa.

Pourtant,la pratique du vaudou est perçue, par beaucoup, comme une religion maléfique, notamment à cause de la transe et des zombies.

Dans la tradition haïtienne, les zombies sont initialement considérés comme des gens normaux, transformés par des sorciers vaudou appelé "Bokor" grâce à l'utilisation de sorts ou des potions.

Zombification, mode d'emploi

Les "potions" contiendraient deux types de poison :

L'un «tue» la victime (qui est, en fait, placée dans une profonde transe semblable à la mort),

L'autre semble ôter à la victime tout libre arbitre ; elle devient une sorte d'esclave incapable de toute pensée individuelle.

La victime est même parfois enterrée tandis qu'elle est en transe cadavérique; le Bokor est littéralement associé à la résurrection des morts quand il " rappelle à la vie" la victime. Ces zombies sont apparemment incapables de pensée humaine, et peuvent être conservés sous le contrôle du Bokor durant des années.

La zombification par un bokor n'est pas une pratique courante en Haïti, en dépit de ce que les gens peuvent croire. Il s'agirait en fait d'une sanction très sévère contre ceux qui ont violé les lois sacrées du vaudou.

Lève-toi et marche !

Il y a eu des cas de zombies qui, après être sortis de leurs transes, ont repris une vie normale: un homme du nom de César "fut mort et enterré", mais il rentra chez lui ...18 ans plus tard et devint père de trois enfants !

Dans un autre cas, un jeune homme, abattu et laissé pour mort dans une fosse commune, est retourné au domicile de ses parents six mois plus tard. Il est devenu assez réactif pour prévenir les autorités qu'il avait été zombifié par un bokor .Quelques jours plus tard,il redevint léthargique et ...il est mort.

Une explication pharmaceutique ?

En 1982, un ethnobotaniste venu de Harvard nommé Wade Davis s'est rendu en Haïti et a découvert qu'une personne peut être placée dans une transe "de zombie" grâce à l'utilisation de deux poudres : la première comprend du tétrodotoxine, une neurotoxine puissante (que l'on trouve notamment dans le poisson-globe).

C'est ce poison qui soi-disant « tue » la victime ; la seconde poudre se compose de médicaments dissociatifs permettant de soumettre la volonté de la victime. Lorsqu'elles sont utilisées ensemble, ces deux substances toxiques peuvent transformer une personne en zombie.

Davis explique que l'absence totale de volonté des victimes-zombies est une combinaison d'un état psychotique provoqué par les effets de la drogue et d'un traumatisme psychologique causé par des croyances culturelles acquises...

En d'autres termes, une nouvelle forme de lavage de cerveau : LA ZOMBIFICATION !!

Croyances et superstitions sur besoindesavoir.com

Ajouter un commentaire

Veuillez vous identifier pour commenter cet article (M'inscrire):


En publiant ce message, vous vous engagez à respecter la charte du forum besoindesavoir.com dont vous reconnaissez avoir pris connaissance. Le modérateur se réserve le droit de supprimer tout sujet ou message non conforme à la charte de publication du forum. Merci pour votre contribution !