Aller au contenu Aller à la navigation

Publié le 18/04/2010

Des fantômes underground dans le métro de Londres

Des fantômes underground dans le métro de Londres

Le métro de Londres est utilisé par des millions de personnes.

Chaque jour, les rames sont bondées en permanence. 

Toutefois, si vous supportez la sensation d’enfermement et la foule, vous ne serez peut-être pas tous prêts à accepter de côtoyer certains passagers … plus embarrassants que le mutisme des « métro-boulot-dodo » Lorsque vous prendrez le métro, vous découvrirez un monde souterrain qui est tout sauf fade, sombre et sans âme…

Hantises en sous-sol

Le métro de Londres a près de 150 ans. C'est le premier projet de métro dans le monde, bien avant Paris, Berlin et New York. La Metropolitan Railway fut la première ligne inaugurée, le 10 janvier 1863. Son réseau actuel dessert 274 stations (certaines fermées : les stations fantômes) sur plus de 400 km de long. Le métro de Londres comporte onze lignes : Bakerloo Line, Central Line, Circle Line, District Line, Hammersmith & City Line, Jubilee Line, Metropolitan Line, Northern Line, Piccadilly Line, Victoria Line, et Waterloo & City Line.

« The TUBE » est plus qu’un moyen de transport ou qu’un simple décor urbain : dans la culture populaire britannique, il est devenu un véritable personnage ; il est apparu dans de nombreux films et émissions de télévision, comme Sliding Doors, Tube Tales et Neverwhere. Le London Underground Film Office traite plus de cent demandes par mois. Le métro a également figuré dans la littérature avec V pour Vendetta ; les légendes urbaines l’impliquant se renouvellent chaque jour. Le Tube passe sous, sur ou près de la plupart des sites historiques de Londres. Il n’est donc pas surprenant que de nombreux contes et légendes lui soient associés.

Sachez que de nombreuses fosses communes, tombes et cimetières durent être détruits ou déplacés pour permettre au gigantesque réseau, de s’étendre afin de desservir la ville entière. Des dizaines de fosses furent creusées lors de l’épidémie de peste bubonique au XVIIe siècle et ont fait obstacle à la construction du métro, car creusées profondeur afin d’éviter la propagation de l’infection et, parce que personne ne connaît exactement leur emplacement et leur nombre.

Lors de la construction de The Tube, il y eut de nombreux accidents qui coûtèrent la vie à des ouvriers. Il est impossible de dénombrer le nombre de décès ayant eu lieu dans ces sous-sols ni la quantité de restes humains qu’ils abritent. Le sous-sol de Londres est une immense catacombe , pleine de cadavres et de squelettes et les morts de la Révolution Industrielle puis de l’époque moderne , ne font que s’ajouter aux ossuaires et aux fosses du Moyen Age.

La ligne Victoria,par exemple, construite dans les années 1960, a connu des difficultés lorsque les tunneliers sont allés creuser directement dans une fosse, oubliée depuis fort longtemps, près de Green Park. Les ouvriers déclenchèrent plusieurs grèves et demandèrent d’importantes augmentations pour les équipes qui acceptaient (beaucoup refusèrent) d’aller travailler dans cet endroit qu’ils estimaient dangereux… L’exemple le plus parlant est celui du dépôt de Bakerloo. Derrière le mur du dépôt se trouve l'une des nombreux des fosses. De nombreux phénomènes de hantise y ont été répertoriés, aujourd'hui le personnel évite ce dépôt, en particulier la nuit...

La prochaine fois que vous voyagerez en Métro à Londres, ayez donc à l’esprit que, pendant que vous êtes à la recherche de votre destination, vous ne pourrez pas voir qui...ou ce qui... est derrière vous…Le 31 octobre 2006, à l’occasion d’Halloween, Channel 5 diffusait un documentaire intitulé Ghosts on the Underground. Le métro londonien fait partie depuis quelques années des Ghost Tours britanniques.

Visite guidée et cartographie des principaux phénomènes de hantise du ''Tube''

(Queensway Station, Northern Line) : De nombreux témoins ont aperçu distinctement Sir Winston Churchill et disent avoir senti la fumée de son cigare légendaire. Churchill avait un temps habité près de cette station de Queensway. On dit également que le spectre du grand homme organise des parties de poker dans les stations fantômes du Tube…

(Aldwych Station- Piccadilly Line) : Surnommée : « Theatre Line » en raison de sa proximité avec plusieurs théâtres londoniens, cette station désafectée est aujourd'hui un endroit prisé pour les tournages de films, les vernissages et les soirées branchées. Elle abriterait le fantôme d’une actrice. En 2002, l’équipe de l’émission britannique Most Haunted équipée de 15 caméras a passé 24 heures à arpenter les tunnels autour de la station. Derek Anchorah, médium habitué des plateaux télé, serait parvenu à entrer en contact avec l’esprit d’une certaine Margaret, tandis que d’autres membres de l’équipe, dont la présentatrice Yvette Fielding, affirmèrent avoir aperçu une silhouette dans l’obscurité des tunnels.

Farringdon Underground Station : On y croiserait le fantôme d'Anne Naylor, une jeune fille de 13 ans assassinée sur ce site en 1758. Elle est désormais surnommée «le Spectre Hurlant »

Bank Station, Central Line : «la Nonne Noir» comme l'ont surnommé les usagers du métro Londonien errerait sur les quais , en pleurs, silencieuse et digne.

King's Cross station : Un témoin a aperçu une femme d’une vingtaine d’années aux longs cheveux bruns, portant un jean et un t-shirt. Le spectre était à genoux, sur le quai, les bras tendus, en pleurs et en pleine détresse. Quelqu'un marchait dans la direction opposée, puis a traversé la jeune femme sans s’en apercevoir …

Beacontree Station : Plusieurs témoins affirment avoir croisé la silhouette d'une jeune femme aux cheveux clairs, sans avoir jamais vu le visage...

(Bakerloo line ) : « L’homme à la chaise électrique » est devenue une légende urbaine grâce à la photographie la plus célèbre de fantômes londoniens ,prise en 1983 par Karen Collett qui voyageait en famille sur la ligne Bakerloo. Sur l’image apparaît la silhouette d’un homme attaché sur une chaise électrique…

( Jubilee Line ) : des moines fantôme marchant pieds nus ont été vus à plusieurs reprises.

(Ickenham Station) : La Dame à l’écharpe rouge erre à proximité de l'endroit où elle est tombée et a été électrocutée. Elle n’apparaît que quelques secondes.

Fantômes sur besoindesavoir.com

Commentaires

Camill'oz
Camill'oz
Le 19-04-2010 à 11h40

Je comprends pourquoi il y a tant de taxis à Londres... J’ai lu une autre légende urbaine sur ce sujet, à laquelle croit un grand nombre de Londoniens.

Il y aurait des personnes vivant dans les souterrains de Londres  qui seraient devenues véritables troglodytes, nés sous terre et ne remontant jamais ou rarement à la surface. Il y a plusieurs générations, peut-être poussés par la famine, de petits groupes parias se seraient réfugiés sous terre. Se nourrissant de rats et de déchets, ils se seraient adaptés à leur nouvel environnement, retournant peu à peu à une forme d’existence quasi bestiale et perdant l’usage du langage.. Ils se nourrissent probablement des sandwiches et des hamburgers que nous jetons, mais et mangent quand l’occasion se présente un clochard, un ivrogne ou quelque voyageur nocturne isolé.

Histoire Effrayante mais c'est juste une légende urbaineCool Restons ZEN

Erick Fearson
Erick Fearson
Le 19-04-2010 à 12h49
Nous retrouvons aussi cette légende urbaine à propos de "troglodytes" vivant sous le métro parisien et new-yorkais, ainsi que celui de Tokyo. 
CALAMITYJEAN
CALAMITYJEAN
Le 19-04-2010 à 17h04

Bonjour, Cet article me rappelle un excellent roman fantastique de WILL SELF : AINSI VIVENT LES MORTS.

L'hypothèse de départ  /il y a une vie après la mort, non pas en un lieu inaccessible mais juste devant nous. Une sorte de commune limitrophe à la grande cité de la vie, une banlieue de LONDRES. Will Self en fait la cartographie, le plan d'accès détaillé, s'appuyant pour cela sur une héroïne de synthèse qui va ainsi nous guider de vie à trépas.

Lily Bloom, l'héroïne, agonise dans un hôpital de Londres et se détache des êtres et des choses, s'extirpe de son enveloppe de douleurs charnelles. 

Lily explore les couloirs de ce monde parallèle…
… qu'on pourrait aussi nommer : la mort.

Marianne1
Marianne1
Le 20-04-2010 à 14h03
Sous le métro parisien ? je voudrais également apporter un petit complément. Des anglais prétendent avoir vu des fantômes qui hantent la station Covent Garden depuis les années 1950. Les zones de gare, en particulier les quais, seraient hantés par le fantôme d'un acteur. On pense que ce fantôme est de celui l'acteur William Terris, qui a été mortellement poignardé sur le Strand en Décembre 1897. Cela pourrait peut-être expliquer pourquoi le personnel dans le métro ont rapporté avoir vu un grand homme en redingote. Quand il est apparu dans la salle de repos du personnel, de nombreux travailleurs demandé un transfert…   ;)
clemapo
clemapo
Le 26-04-2010 à 19h58

Il y a eu un reportage il y a quelques semaines à la TV !

Heureusement que je ne l'ai pas vu avant d'aller à Londres... En plus, j'y suis allée à la station Covent Garden !!!!

Je comprends surtout que les londonniens adorent le bus ! Laughing

Les routemasters ont encore de beaux jours devant eux ! Laughing

Margo
Margo
Le 28-04-2010 à 13h47
Winkas-tu vu un ghost suspect ?
RUNAL-11
RUNAL-11
Le 05-10-2011 à 12h51

La station de Covent Garden , lorsque j'y passe , me procure toujours d'étranges sensations que je n'ai plus connu depuis mon enfance et mon adolescence . Phénomènes de hantises récurrents qui m'ont accompagné tout au long de cette période de mon existence .

Je retrouve ces sensasions dans la région de Locronan , chez moi , dans le finistère , lorsque j'y suis en été . Je les retrouve dans le Razès , dans le pays Cathare et à Covent Garden !

Ajouter un commentaire

Veuillez vous identifier pour commenter cet article (M'inscrire):


En publiant ce message, vous vous engagez à respecter la charte du forum besoindesavoir.com dont vous reconnaissez avoir pris connaissance. Le modérateur se réserve le droit de supprimer tout sujet ou message non conforme à la charte de publication du forum. Merci pour votre contribution !