Aller au contenu Aller à la navigation

Publié le 16/04/2008

Guide des médiums (1)

Guide des médiums (1)

Les messagers de l'âme et leurs particularités, voici une classification extraite du ''Livre des médiums''.

Selon Allan Kardec : «Toute personne qui ressent à un degré quelconque l'influence des esprits est, par cela même, médium».

Le nom de ''médium'' est emprunté au latin et signifie ''milieu''.

Voici les différentes catégories de médium déterminées par Allan Kardec dans ''Le livre des médiums''.

Le médium à effets physiques : un médium à effets physiques est apte à produire des phénomènes matériels, tels que les mouvements des corps inertes, des bruits...

Toujours selon la doctrine spirite, les médiums à effets physiques sont répartis en deux sous-catégories.

Médiums facultatifs (Ceux qui ont conscience de leur pouvoir et qui produisent des phénomènes spirites par l'acte de leur volonté).

Médiums involontaires ou naturels ( Ceux dont l'influence des esprits s'exerce à leur insu).

Le médium sensitif ou impréssible : Un médium sentisitif ou un médium impréssible est susceptible de ressentir la présence des esprits par une vague impression générale ou locale (par exemple, un frolement sur tous les membres, frisson sur la nuque...).

La plupart distinguent les esprits bons ou mauvais en fonction de l'impression.

Cette ''variété'' n'a pas de caratère bien tranché : tous les médiums sont nécéssairement impressibles.

Le médium auditif : Médium qui entendent la voix des esprits.

Il peut s'agir d'une voix intérieure ou d'une voix extérieure claire et distincte comme celle des personnes vivantes.

Les médiums auditifs peuvent ainsi entrer en conversation avec les esprits.

Le médium parlant : Très souvent, un Médium parlant n'entend rien. Chez lui l'esprit agit sur la parole comme il agit sur la main des médiums écrivains.

L'Esprit voulant communiquer se sert de l'organe le plus flexible chez le médium. Il emprunte la main du médium écrivain ou la voix du médium parlant...

Le médium parlant s'exprime généralement sans avoir la conscience de ce qu'il dit et souvent, il dit des choses complètement en dehors de ses idées habituelles, de ses connaissances et meme de la portée de son intelligence.

Le médiums voyant : Il est doué de la faculté de voir les Esprits, soit en étant parfaitement éveillé ou bien dans un état somnambulique (voisin du somnambulisme).

Allan Kardec souligne dans le ''Livre des médiums'' que cette faculté est rarement permanente et qu'elle est souvent l'effet d'une crise passagère.

Le médium voyant croit voir par les yeux, comme ceux qui ont la double vue mais en réalité c'est l'ame qui voit.

Le médium somnambule : Allan Kardec insiste sur le fait que le somnambulisme peut-etre considéré comme une variété de la faculté mediumnique.

Le somnambule agit sous l'influence de son propre esprit, c'est son âme qui voit, entend et percoit en dehors des sens; ce qu'il exprime, il le puise en lui-même.

Ses idées sont en général plus justes que dans l'état normal, ses connaissances plus étendues... En résumé le somnambule exprime sa propre pensée, et le médium celle d'un autre.

Le médium gueriseur : il a le pouvoir de soigner ou de soulager la douleur par l'imposition des mains, le regard ou la prière et cela sans le secours d'aucune médication.

A ceux qui seraient susceptibles de penser que ces phénomènes ne sont pas autre chose que du magnétisme, Kardec précise que le fluide magnétique joue un grand rôle mais qu'il y a quelque chose de plus, en l'occurence l'intervention d'une force occulte qui constitue la médiumnité.

Le médiums pneumatographe :  Médium apte à obtenir l'écriture directe.

Faculté assez rare qui se developpe par l'exercice.

Selon la puissance du médium, on obtient de simples traits, des signes, des lettres, des mots, des phrases et même des pages entières.

Les médiums écrivains ou psychographes : ils sont répartis en plusieurs sous-catégories.

Médiums mécaniques ou passifs : Médium qui n'a pas conscience de ce qu'il écrit, on constate alors une indépendance totale de la pensée de celui qui écrit.

Le mouvement de la main est indépendant de la volonté, la pensée suit l'acte de l'écriture.

Médium intuitif :  Médium qui recoit par transmission de pensée, dans ce cas, l'esprit n'agit pas sur la main pour la faire écrire ou la guider. La transmission de la pensée a lieu par l'intermédiaire de l'esprit du médium ou mieux de son âme.

L'esprit étranger agit alors sur l'ame du médium, il la domine. Le médium a parfaitement conscience de ce qu'il écrit même si ce n'est pas sa propre pensée. Le mouvement de la main est volontaire et facultatif, l'acte de l'écriture suit la pensée.

Médium semi-mécanique : il a conscience de ce qu'il écrit mais il sent également l'impulsion donnée à ses mains. Selon Allan Kardec, il s'agit des médiums les plus nombreux.

Médium inspiré : Médium qui recoivent soit dans un etat normal, soit dans un etat d'extase, des communications étrangères à ses idées préconçues.

Contrairement aux médiums intuitifs, les médiums inspirés ont beaucoup de difficultés à distinguer leur propre pensée de celle qui est sugérée.

La spontaneité caractérise le médium inspiré, l'inspiration vient des esprits qui influencent le médium en bien ou en mal.

Dans ces moments d'inspiration, les idées du médiums abondent comme si une intelligence supérieure venait les aider, dans certains cas cette intelligence supérieure permet aux médiums de préssentir les choses futures.

Source : Le livre des médiums. Allan Kardec.

 

Ajouter un commentaire

Veuillez vous identifier pour commenter cet article (M'inscrire):


En publiant ce message, vous vous engagez à respecter la charte du forum besoindesavoir.com dont vous reconnaissez avoir pris connaissance. Le modérateur se réserve le droit de supprimer tout sujet ou message non conforme à la charte de publication du forum. Merci pour votre contribution !